enseignement,M1

Les enseignements du M1

Les enseignements présentés ci-dessous constituent le programme d'enseignement qui sera effectif à partir de l'année universitaire 2013-2014. Les modalités de contrôle de connaissance présentent les conditions d'examen pour chacune des Unités d'Enseignement présentées ci-dessous. Attention : cette nouvelle disposition des U.E. au sein du Master doit être validée par les instances universitaires dans les semaines à venir.

Semestre 1

Introduction aux neurosciences cognitives
Responsable de l'U.E : A. Barbelivien
CM : 52 heures    TD : 4 heures    Crédits : 6

NOTE IMPORTANTE : Les évaluations pour cette U.E. se font en contrôle continu.

Ce cours aborde les points suivants :

  1. Introduction à la psychologie cognitive et présentation des principales théories cognitives
  2. Théories et méthodes de mesure de la sensation (calculs de seuils de sensibilité). Cette partie du cours passera en revue les principales méthodes psychophysiques de mesures de la sensation chez l'Homme.
  3. Perception. Seront présentées les principales théories relatives à la perception visuelle, auditive et somatosensorielle chez l'Homme. L'approche cognitive sera complétée par une revue synthétique des travaux neuroanatomiques et fonctionnels.
  4. Attention. Présentation des conceptions actuelles sur l'attention à partir des études de psychologie et de neurosciences cognitives. Paradigmes expérimentaux et grandes théories actuelles de l'attention. Causes (ou conditions) et mécanismes de l'attention. Quelques troubles de l'attention.
  5. Langage. Présentation des différentes modélisations de la reconnaissance visuelle des mots écrits (modèles à architecture localiste, et modèles à architecture distribuée) et des caractéristiques du lecteur expert à partir des principaux effets de la littérature (effet de fréquence lexicale, effet de supériorité du mot, effet du voisinage orthographique/syllabique).
  6. Mémoire humaine. Cadres théoriques actuels de la mémoire : les contributions conceptuelles de Martin Conway et Endel Tulving seront développées en détail et celles d'Alan Baddeley seront commentées. La mémoire dans le temps subjectif : sur la base des cadres théoriques exposés précédemment, la seconde partie de ce cours abordera le voyage mental dans le temps. Cette spécificité de la mémoire humaine sera développée à partir de l'œuvre d'Endel Tulving et Michael Corballis.
  7. Mémoire chez l'animal. Présentation des principaux paradigmes permettant l'évaluation des fonctions mnésiques et des différentes approches utilisées pour étudier l'organisation neuroanatomique des systèmes de mémoire chez l'animal.
Statistiques appliquées aux neurosciences
Responsable de l'U.E : A. Dufour
CM : 20 heures    TD : 16 heures    Crédits : 3

NOTE IMPORTANTE : Les évaluations pour cette U.E. se font en contrôle continu.

Trois parties sont différenciées dans cet enseignement :
  1. Analyses de la Variance à un ou plusieurs facteurs, à effets fixes ou aléatoires, croisés ou emboîtés, à blocs complets ou incomplets. Méthodes non paramétriques.
  2. Analyse des données : quelques méthodes descriptives, Analyse en Composantes Principales, Analyse Discriminante, Analyse des Correspondances.
  3. Travail pratique sur données expérimentales.
Insertion professionnelle
" Accompagnement de l'Etudiant(e) " en Neuropsychologie cognitive et clinique
Responsable de l'U.E. :MmeS. Maenner-Holtz
CM : -    TD : 12 heures    Crédits : 3

NOTE IMPORTANTE : Les évaluations pour cette U.E. se font en contrôle continu.

L'objectif de cette Unité d'Enseignement est de permettre à chaque étudiant de mieux préparer sa sélection en Master 2, qui accorde une part importante au projet de recherche dans le cadre d'un stage dans une structure d'accueil relevant du champ de la neuropsychologie.
Le contenu est centré sur le processus de recherche de stage en s'appuyant sur le projet professionnel propre à chaque étudiant et sur une connaissance du marché du travail
La méthodologie adoptée s'applique également à la rechercher d'un emploi ou d'un laboratoire d'accueil.

À l'issue du travail réalisé, chaque étudiant sera capable de :
  • Rédiger un projet de stage/projet de recherche réfléchi et structuré.
  • Valoriser sa formation et intéresser des lieux d'accueil potentiels (CV, lettre de motivation, entretien).
  • Mener, de façon autonome, les démarches pour obtenir un stage afin de mettre en œuvre son projet de recherche.
  • Optimiser sa candidature pour postuler en Master 2 (UdS et hors UdS).
Troubles cognitifs des AVC et des TC grave de l'adulte
Responsables de l'U.E : L. Manning
CM : 20 heures    TD : -    Crédits : 3

Objectif en termes connaissances
Familiariser l'étudiant aux deux conditions neurologiques qui sont souvent vues en consultation. Transmettre le fait que ces affections neurologiques provoquent, entre autres, des troubles cognitifs, comportementaux et psychopathologiques.
Après des rappels neuroanatomiques et épidémiologiques, les sémiologies neuropsychologiques de ces pathologies seront étudiées puis illustrées à travers des études de cas. Seront également abordées, l'évaluation et les prises en charges qui peuvent être proposées.

Objectifs en termes de compétences
Comprendre le contexte des patients AVC et TC
Pouvoir évaluer les différents déficits
Savoir comment prendre en charge les patients ayant subi un AVC ou un TC.
Projet de recherche tuteuré
Responsables de l'U.E :O.Després
CM : 69 heures    TD : -    Crédits : 12

L'objectif de cette Unité d'Enseignement est de permettre aux étudiants d'avoir une première approche clinique de la neuropsychologie, ainsi que d'aborder des thématiques de recherche actuelles en neuropsychologie.
Dans le cadre de cette UE, les étudiants effectueront un stage en Neuropsychologie 60 heures minimum), à l'issue duquel ils remettront un rapport de stage. A partir de la lecture d'articles scientifiques en anglais sélectionnés par l'équipe pédagogique, les étudiants exposeront oralement et individuellement le résumé d'un article sous la forme d'un diaporama(en français) et rédigeront une revue d'articles scientifiques sous la forme d'un mémoire (qui est un exercice préliminaire à la rédaction d'un mémoire de Master 2) sur une thématique de recherche en neuropsychologie.

Remarque importante : Quelle que soit l'épreuve, un travail non présenté par l'étudiant correspondra à une note de 0/20 pour l'épreuve concernée. Cependant, en cas d'absence à la totalité des épreuves, l'étudiant(e) est déclaré(e) DEFAILLANT, et ne pourra valider sa première année de Master lors de l'année universitaire en cours. 
Neuropsychologie du langage écrit chez l'enfant
Responsable de l'U.E : N. Doignon-Camus
CM : 20 heures    TD : -    Crédits : 3

Cet enseignement porte sur la lecture dans une perspective théorique (modélisations) et dans une perspective clinique (outils d'évaluation et de remédiation), et s'appuie sur les travaux issus de la psychologie cognitive, de la neuropsychologie et des neurosciences cognitives. Il présente trois axes majeurs :
a) une première approche cognitive de l'apprentissage de la lecture et de son évaluation normative ou diagnostique sera présentée. La plasticité cérébrale en relation avec l'apprentissage de la lecture sera également traitée ; b) le trouble spécifique de l'apprentissage de la lecture (dyslexie développementale) sera présenté en détail en s'intéressant notamment aux marqueurs électrophysiologiques et aux corrélats neuro-anatomiques ; c) enfin, les techniques de remédiation seront abordées, en étudiant leur impact sur les performances comportementales mais aussi sur l'activité cérébrale.












Semestre 2

Neuropsychologie clinique des fonctions cognitives
Responsable de l'U.E : L. Manning
CM : 42 heures    TD : 12 heures    Crédits : 6

1ère partie : théories
Les conséquences les plus fréquentes des lésions cérébrales -troubles des différents systèmes de mémoire, du langage oral et écrit, de la reconnaissance des objets, des visages, des couleurs et de l'imagerie mentale- y sont présentées et analysées. Sont également traités les déficits : de la perception de l'espace et de son propre corps ; des gestes volontaires ; des fonctions d'intégration du lobe frontal et de certains types de comportement.

2ème partie : clinique
Partie Clinique appliquée : Évaluation neuropsychologique approfondie pour chaque cas de figure. Présentation de cas : (i) comment considérer l'anamnèse, (ii) quelle est l'évaluation de base, (iii) quelles sont les fonctions à évaluer chez les patients qui présentent des lésions des lobes frontaux / pariétaux / temporaux / occipitaux. (iv) quels sont les tests à ne pas présenter en cas de niveau culturel très différent / très modeste, (v) comment évaluer le patient anxieux, (vi) le cas de patients dépressifs. 
Livre de Neuropsychologie - Lilianne ManningFondements et méthodologie de la neuropsychologie
Responsable de l'U.E : L. Manning
CM : 20 heures    TD : 10 heures    Crédits : 3

Antécédents historiques de la neuropsychologie clinique traditionnelle et cognitive qui gardent un retentissement dans notre discipline.
Concepts des méthodes et des techniques des tests neuropsychologiques pour la clinique  : l'approche traditionnelle (étude clinique anatomo-clinique) et l'approche cognitive.
Application de la méthodologie traditionnelle à la clinique : étude de groupes. Application de la méthodologie cognitive à la clinique : étude de cas. Application de la méthode adaptée de l'école de Warrington.
Évaluation en neuroimagerie
Responsables de l'U.E : F. Bernard
CM : 20 heures    TD : 10 heures    Crédits : 3

L'objectif de cet enseignement est de fournir aux étudiants les éléments minimaux leur permettant de comprendre l'intérêt des méthodes d'imagerie neuroanatomique et neurofonctionnelle pour la neuropsychologie. L'enseignement débute par une présentation des différentes méthodes de neuroimagerie, en précisant leur principe général, ainsi que les bases neurophysiologiques et physiques qui sous-tendent la génération des signaux enregistrés par ces différentes méthodes.
La seconde partie de l'enseignement précise la contribution de chacune des méthodes de neuroimagerie aux questionnements de nature neuropsychologique. Cette contribution est illustrée par de nombreux exemples d'études récentes, qui ont pour point commun la recherche sur l'autisme. Les aspects méthodologiques de ces différentes recherches sont précisés, afin de mettre l'accent sur la rigueur méthodologique nécessaire à l'utilisation de tels outils d'investigation.
Neuropsychologie de l'enfant
Responsable de l'U.E : C. Seegmuller
CM : 20 heures    TD : -    Crédits : 3

Dans cet UE nous exposerons les principes du bilan neuropsychologique chez l'enfant en abordant les procédures d'évaluation et le questionnement des outils et des démarches. Nous traiterons des fonctions attentionnelles et exécutives et leurs corrélats anatomo-cliniques dans une perspective développementale. La pathologie de ces fonctions sera décrite à travers des étiologies diverses, lésionnelles et développementales (ex : TDA/H, Epilepsies). Nous aborderons l'interaction neuropsychologue-neuropédiatre dans le diagnostic et la prise en charge des troubles cognitifs chez l'enfant. Nous aborderons le développement du langage chez l´enfant à l´aide de repères chronologiques concernant les différents domaines du langage. En nous attardant sur les bases neurologiques permettant la compréhension du phénomène langagier nous nous intéresserons à la pathologie acquise (aphasie) et développementale (dysphasie versus retard de langage). Nous traiterons des troubles des fonctions non verbales, et plus particulièrement des troubles praxiques, visuels et de coordination motrice. Nous partirons des plaintes exprimées pour aborder les enjeux du diagnostic différentiel à travers les regards croisés d'une équipe pluridisciplinaire.
Plasticité cérébrale chez l'adulte
Responsables de l'U.E : F. Bernard & O. Després
CM : 20 heures    TD : 10 heures    Crédits : 3


  • Plasticité cérébrale chez le patient cérébrolésé (F. Bernard) :
Le cours développe les travaux les plus importants, menés en neuroimagerie fonctionnelle chez les patients cérébrolésés. Le but de ces études est de montrer la capacité du cerveau à répondre aux effets délétères des lésions cérébralse dans des régions cérébrales qui sous-tendent certaines fonctions supérieures.

  • Plasticité cérébrale chez le sujet sain et chez le patient atteints de lésions du système périphérique (Mr O. Després) :
Ce cours présente dans un premier temps, l'évolution historique des idées sur la plasticité cérébrale chez l'Homme, et de manière plus spécifique sur la conception d'une neuroplasticité à l'âge adulte. Dans un deuxième temps, sont abordés différentes études qui semblent montrés chez le sujets sains des phénomènes de plasticité neuronale suite à des apprentissages divers (spatiaux, musicaux entre autres). une dernière partie aborde les mises en évidence de neuroplasticité chez des patients présentant des lésions au niveau du système nerveux périphérique (patients amputés et patients sourds ou aveugles).
Langue : anglais scientifique
Responsable de l'U.E : C.A. Wendling
CM : -    TD : -    Crédits : 3

Les cours d'anglais ont lieu au second semestre et sont assurés par Centre de ressources en langues (CRL). Les cours sont adaptés à votre parcours. Vous accéderez au site du CRL en cliquant sur l'icone ci-dessous.
Site CRL UdS
Listes de U.E. libres Les U.E. optionnelles
Les étudiants doivent choisir une ou plusieurs U.E. parmi les propositions suivantes pour un total de 9 crédits :

1. Traitement TCC des troubles anxieux TCC (9 ECTS -  F. Reder)
Objectif en termes connaissances
Cette UE abordera les syndromes les plus importants appartenant à la famille des troubles anxieux.
  • Troubles paniques : attaques de panique avec et sans agoraphobie. Critères diagnostics, définition de l'agoraphobie. Spécificité de la prise en charge comportementale et cognitive visant à modifier les comportements et pensées inadaptées.
  • TOC : Définition et prévalence du trouble obsessionnel compulsif. Définition de l'obsession, de la compulsion. Diagnostic différentiel. Approche thérapeutique par les TCC. Les TOC chez l'enfant.
  • Le stress post-traumatique : définition de l'état de stress post-traumatique (ESPT). Critères DSM. Modèles théoriques. Dépistage. Comment mener un entretien. Objectif de la prise en charge : restructuration cognitive, exposition prolongée. Utilisation de l'EMDR.
  • Troubles anxieux généralisés (TAG) : définition des TAG, signes et symptômes de l'anxiété généralisée, TAG chez l'enfant. Prise en charge TCC : psychoéducation, monitoring, stratégies de contrôle physiques et cognitives. Les stratégies comportementales.
Objectifs en termes de compétences
  • Apprendre à poser un diagnostic différentiel à l'aide des critères DSM V et CIM 10 pour les différents troubles anxieux.
"                Acquérir les modèles théoriques permettant d'appréhender les composantes comportementales et cognitives de ces pathologies.
  • Apprendre à évaluer l'intensité des troubles anxieux à l'aide d'échelles appropriées
  • Apprendre à appliquer les traitements spécifiques de la démarche comportementale et cognitive aux troubles anxieux
  • Acquérir un éventail large de choix thérapeutiques dans le cadre de ces troubles.


2. L'entretien en Thérapie Comportementale et cognitive (6 ECTS -  Z. Bertschi)
Objectif en termes connaissances
  • Cette UE vise la familiarisation des étudiants avec le style de l'entretien en TCC. La découverte des fondements permettant des interventions psychothérapeutiques spécifiques, efficaces et ciblées (notamment collaboration et découverte guidée) et leurs conceptualisations théoriques sera privilégiée.
  • Seront également présentés les principes des interventions de psycho-éducation par lesquelles on vise une meilleure connaissance du patient à propos de ses troubles et de sa maladie, des thérapeutiques utilisées, des stratégies de gestion des troubles / de la maladie, ainsi qu'un travail sur la prévention des rechutes.
  • Enfin, les principes et les utilisations du style d'interaction interpersonnelle utile notamment lorsque la motivation au changement est inexistante, limitée ou fragile, seront aussi détaillées.
  • Ces différents thèmes seront abordés, illustrés et pratiqués à travers la présentation et la discussion de situations spécifiques, de vignettes cliniques, ainsi qu'à travers une mise en pratique par jeux de rôle.
Objectifs en termes de compétences
  • Etre sensibilisé et avoir assimilé les caractéristiques du style interpersonnel collaboratif prôné dans les TCC.
  • Être en mesure de construire une relation interpersonnelle favorisant un climat sécure permettant le déroulement d'un travail efficace avec les patients suivis.
  • Pouvoir repérer les ruptures d'alliance ou les interactions et les situations qui compromettent la bonne poursuite du travail thérapeutique en cours et de les résoudre.


3. Cognition et psychiatrie : l'exemple de la schizophrénie (3 ECTS -  A. Giersch)
Les pathologies psychiatriques, et les thérapeutiques telles que les psychotropes (benzodiazépines, antidépresseurs, neuroleptiques), l'électroconvulsivo-thérapie et la stimulation magnétique transcrânienne provoquent des troubles de la cognition. Ces troubles concernent la perception, la mémoire et l'apprentissage, le langage, l'attention et les fonctions exécutives, la conscience, le contrôle de l'action et les émotions. L'importance accordée à ces troubles est grandissante pour plusieurs raisons : ils ont des répercussions reconnues sur la vie quotidienne des patients, ils sont susceptibles de participer à la définition même de la pathologie psychiatrique, et leur analyse mène à des thérapeutiques innovantes. Leur étude pose des problèmes spécifiques à la psychiatrie, en l'absence de critères qui permettraient de définir une ‘maladie' psychiatrique, et en l'absence de lien clair entre les troubles neurobiologiques, cognitifs et cliniques. L'exploration des troubles cognitifs nécessite aussi la prise en compte de perturbations à des niveaux multiples. Ces particularités impliquent un questionnement et une approche spécifique, qui seront illustrés principalement à partir de l'exemple de la schizophrénie. L'enseignement aura pour objectif de décrire les différents troubles observés dans cette pathologie, en discutant les mécanismes cognitifs et biologiques qui les sous-tendent et leurs répercussions en clinique. Il s'agira de comprendre ces troubles dans le cadre de la physiopathologie de la schizophrénie, tout en montrant ce qu'apporte cette compréhension dans le cadre plus général de l'étude des fonctions cognitives du sujet normal. Il s'agira également de montrer comment les différents troubles cognitifs peuvent faire l'objet d'une modélisation. Enfin seront abordées les principales approches de remédiation cognitive des pathologies psychiatriques.



4. Processus cognitifs et technologies innovantes (3 ECTS - E. Pluciennicka)
L'objectif de cet enseignement est de présenter l'évolution du fonctionnement cognitif  et cérébral lié à l'utilisation quotidienne de la technologie (i.e, ordinateur, Internet, Games). Plus particulièrement, nous aborderons l'implication et spécialisation des certaines fonctions cognitives impliquées dans l'utilisation de l'Internet dans le sens large (e.g., googling, e-shopping, networking), la manière dont les réseaux sociaux (e.g., Facebook, Twitter) modifient nos affects du point de vue comportemental et cérébral. Nous étudierons leur impact sur nos capacités de communication (i.,e., lecture des émotions, langage). Nous nous intéresserons également aux bénéfices et aux  inconvénients liés aux jeux virtuels. Enfin nous aborderons les risques liés à l'utilisation de la technologie tel que le « technological burnout », les addictions ou la coupure d'électricité.


5. Neuropsychologie et addictologie (3 ECTS - C. Porche Nithart)
En 2014, plus de 85% de la population française a consommé de l'alcool, près de 10% du cannabis et plus de 400000 personnes d'autres substances illicites. Si les usages « régulier » et « nocif » demeurent moindres, les addictions constituent un problème de santé publique et une co-morbidité importante dont les effets cognitifs sont largement sous-estimés. Or les troubles cognitifs peuvent entraver la prise en soin et le maintien de l'abstinence, ce qui amène de plus en plus de professionnels à s'intéresser à cet aspect.
L'objectif de cette UE est de présenter les principales addictions, les troubles cognitifs qu'elles génèrent et leur évolution dans le temps. Les définitions et généralités concernant les problématiques addictives et les différents produits seront explicités, ainsi que le parcours de soin, le dépistage et l'évaluation des troubles cognitifs. Les troubles cognitifs associés seront détaillés pour la phase aiguë et pour l'usage chronique, interrogeant la problématique du diagnostic différentiel. Les éléments théoriques seront illustrés par des études de cas. La prise en charge des addictions par les thérapies cognitives et comportementales sera également présentée.


6. Stage 2 (3 ECTS - O. Després)
Cette U.E. peut être choisie par tout étudiant bénéficiant au cours du semestre 2, d'un stage clinique en neuropsychologie d'une durée minimum de 60h. A l'issue de ce stage clinique, l'étudiant(e) remet un rapport de stage, qui sera évalué et noté. Les consignes pour la rédaction de ce rapport sont présentées dans le document pdf ci-dessous.

Notice U.E. rapport de stage 2 Neuropsychologie.pdf





M2 NCC Strasbourg Webmaster : Olivier Després - dimanche 2 juillet 2017